Je

Embedded Scribd iPaper - Requires Javascript and Flash Player
Je
Je ? Toujours je ! Impossible de parler de soi sans employer je ! Comment faire pour contourner ce problème ? Employer le nous ? Pourquoi pas … mais cela inclut d’autres personnes que moi, ce n’est pas possible ! Le on ? Le dictionnaire me dit que cela exprime l’idée d’animé humain. Intéressant mais trop large pour me désigner. Etre le sujet d’une histoire, être le moteur de l’histoire, être l’être … Impressionnant, n’est-ce pas ? Un problème d’ego serait-il à l’origine de toutes ces pensées ? En effet, un psychologue pourrait me demander pourquoi depuis un certain nombre de lignes, l’emploi du pronom personnel de la 1ère personne du singulier me fait horreur. La réponse le dépasserait ; il ne comprendrait pas. Il faudrait lui dire que l’esprit qu’il analyse s’est divisé en deux et qu’une partie regarde l’autre. Et enfin, il faudrait qu’il accepte l’incroyable à savoir que Descartes avait tord ! Mon cas en est l’exemple : l’être pensant se distingue de l’être luimême. Penser mais JE ne suis pas !
Louisia K.

Published under a Creative Commons License By attribution, non-commercial, non-derivative